Viva l'opéra ! dans les cinémas UGC

Mon Compte

Mot de passe oublié ?

Pas de compte ? Inscrivez-vous
Se souvenir de moi ?
Alain Duault

Viva l'Opéra !

"Viva l'Opéra !, saison 12 "

Bien sûr, cette année n’est pas comme les autres. L’an dernier, nous croyions que l’épidémie était derrière nous… Mais après quelques mois de répit, on sait ce qui nous a submergé ! Pourtant, l’espoir s’est enfin concrétisé et semble nous promettre une belle renaissance ! C’est pourquoi je vous ai concocté un bouquet varié propre à retrouver toutes les facettes de ces émotions lyriques qui nous réunissent, année après année. Verdi sera là, bien sûr, en ouverture avec, emblématique, cette Force du Destin portée par le plus beau trio vocal imaginable, Anna Netrebko, Jonas Kaufmann et Ludovic Tézier. Et je vous offrirai un peu plus tard un « mois Verdi » avec deux œuvres majeures, la célèbre Traviata de Salzbourg dans laquelle a éclaté le génie vocal et scénique d’Anna Netrebko face au fringant Rolando Villazón, et la toute récente Aida de l’Opéra de Paris, filmée sans public durant la pandémie, mais portée par les voix de Sondra Radvanovsky et, à nouveau, Jonas Kaufmann et Ludovic Tézier, verdiens patentés. Mais le bel canto italien, que nous aimons tous, sera à l’honneur bien sûr, avec la subtile Somnambule de Bellini filmée à Venise et déployée dans un univers plein de charme, ou l’Anna Bolena de Donizetti, filmée à Liège et retrouvant le décor fastueux de l’opéra tel qu’il a enchanté des générations. À l’autre bout de la chaîne lyrique italienne, je vous proposerai un « mois Puccini » avec deux œuvres iconiques, Madame Butterfly et Turandot, toutes deux venues de la Scala de Milan.

Mais l’opéra français sera aussi à l’honneur durant cette saison, avec le beau Werther de Massenet, filmé à Zurich, pour le premier Werther de Juan Diego Flórez, bouleversant, avec aussi un autre opéra de Massenet, moins connu, Cendrillon, qui sera donné en direct de l’Opéra de Paris, tout comme Platée de Rameau, qui sera la contribution de Viva l’Opéra ! à la Fête de la Musique, le 21 juin. Deux autres chefs-d’œuvre viendront compléter ce bouquet français, Faust de Gounod, avec le nouveau grand ténor international, Benjamin Bernheim, et la bouleversante Ermonela Jaho, filmé à l’Opéra de Paris, et Carmen, l’éternel opéra de Bizet, porté par la gitane incandescente d’Aude Extrémo, filmée à Monte Carlo.

Bien sûr, il manquerait quelque chose à une saison de Viva l’Opéra ! sans Mozart : il sera présent de deux manières, à travers une étonnante Flûte enchantée filmée à Glyndebourne, traversée par une sorte de folie à mi-chemin entre Disney et Grand Budapest Hôtel, qui en fait un formidable spectacle de fêtes, et des Noces de Figaro très attendues, qui seront données en direct de l’Opéra de Paris.

Enfin, un mois tchèque nous permettra de découvrir deux chefs-d’œuvre de cet univers lyrique mal connu, dans des productions rares : d’abord Rusalka de Dvořák, réalisée avec une belle imagination propre à en déployer la dimension fantastique, de surcroît dans un lieu encore peu fréquenté, l’Opéra de Pékin (une première pour Viva l’Opéra !) ; et Jenůfa de Janáček, réalisée par un éblouissant inventeur d’images qui sait en transcender le tragique, pour La Monnaie de Bruxelles.

Des chanteurs splendides, habités par leurs personnages, des chefs d’orchestre issus d’horizons variés, des metteurs en scène aux esthétiques multiples mais toujours respectueuses des œuvres, l’opéra sera plus que jamais vivant pour cette 12e saison de Viva l’Opéra ! : nous vous y attendons pour à nouveau partager ces émotions à nulles autres pareilles qu’offre l’opéra, notre passion commune.

À bientôt, à tout le temps, à tout de suite !

Alain Duault
France 3, Classica, Opera Online
Directeur artistique de Viva l'Opéra !