I CAPULETI E I MONTECCHI

I CAPULETI E I MONTECCHI

Vincenzo Bellini


ZURICH OPERA HOUSE

Au milieu du 1er acte, « Oh ! quante volte », cette mélodie de Giulietta, tendre murmure suspendu au-dessus du vide d’une nuit solitaire par une femme qui exalte sa mélancolie d’être loin de celui qu’elle aime, nous dit qu’on est au coeur du bel canto. Il y a dans cet opéra, un des multiples nés du mythe de Roméo et Juliette depuis le XVIe siècle, de nombreuses pages splendides, dont ce lamento qui contient toute la douleur que porte l’histoire des amants maudits, une histoire toujours d’actualité car elle est l’expression de cette force qui transcende toutes les guerres de familles, de partis et de clans, qui réduit tous les racismes : l’amour. D’ailleurs que retient-on de l’histoire de Roméo Montaigu et Juliette Capulet ? Non pas qu’ils représentent des partis opposés, non pas qu’ils meurent – mais qu’ils se sont aimés, qu’ils s’aiment, par-delà le temps. C’est pourquoi j’ai souhaité vous proposer ce spectacle qui résonne avec une belle théâtralité dans ce monde, le nôtre, où la mort est sans cesse présente : un personnage muet en porte le signe. Les déchirures sont là, exposées, violentes. Mais, porté par les voix splendides de Joyce DiDonato, Olga Kulchynska et Benjamin Bernheim, l’amour, au-delà de la mort, demeure.

INTRIGUE
À Vérone au XIIIe siècle, les partisans de Capellio, les Capulets appartenant au parti des guelfes, s’opposent à leurs irréductibles ennemis gibelins, les Montaigus qui ont à leur tête, Roméo. Giuletta, la fille de Capellio doit épouser Tebaldo qui soutient son père dans cette lutte incessante entre les deux clans. Mais la jeune fille aime d’un amour réciproque Roméo. Malgré les efforts de conciliation de Roméo, la haine inexpiable entre les Capulets et les Montaigus entraînera la mort des deux amants.

REPRÉSENTATION À 19H30 PRÉCISES.
OUVERTURE DES PORTES À 18H45, FERMETURE DES PORTES À 19H15.


DURÉE DU SPECTACLE

2h45 dont 1 entracte de 20 min