NORMA

NORMA

Vincenzo Bellini


ROYAL OPERA HOUSE - LONDRES

« Norma doit être chantée et jouée avec fanatisme » disait la fameuse Lilli Lehmann : car Norma est un personnage hors norme, riche, sculptural et un rôle de grande tragédienne. A une époque où le bel canto se régale de comédies et de virtuosité, Vincenzo Bellini frappe un grand coup avec sa Norma. Son génie dramatique donne vie à une figure qui semble ressusciter les vestales de l’Antiquité, tandis que son incomparable muse mélodique offre les cantilènes les plus exquises. Arabesques vocales autant que foudroyantes imprécations : Norma porte les deux actes du drame sur ses épaules et l’irradie en permanence de ses éclats, à la manière d’une Médée déchirée entre l’amour et le devoir. Egérie de l’opéra romantique italien, Norma est considérée comme le rôle des rôles par toute grande soprano. C’est pourquoi c’est l’interprète du rôle-titre qui fait l’intérêt d’une représentation de Norma : après les Pasta ou Malibran du XIXe siècle, c’est Maria Callas qui a donné au XXe siècle ses lettres de noblesse à ce rôle écrasant. En ce début du XXIe siècle, Sonya Yoncheva a osé reprendre le flambeau : c’est pour vous la faire entendre dans ce rôle que j’ai choisi pour vous cette représentation filmée à Londres.

Découvrez Norma :



INTRIGUE
L’action se déroule en Gaule transalpine occupée par les Romains, vers l’an 50 avant Jésus-Christ. La druidesse Norma a eu deux enfants de son amant Pollione, proconsul romain en Gaule. Mais ce dernier l’a déjà oubliée et ne songe désormais qu’à la jeune novice Adalgisa, qu’il rêve d’emmener à Rome. Venue demander conseil à Norma, Adagilsa dévoile à la prêtresse le nom de son amant : eff roi d’Adalgisa qui découvre, horrifiée, le mensonge de Pollione, et stupeur de Norma, qui ne contient plus sa rage : pourra-t-elle vivre ? devra t-elle tuer ou épargner les fi ls de Pollione ? En renonçant à Pollione, Adalgisa croit pouvoir panser le mal, mais rien n’y fera ; après avoir accusé et menacé de mort le père de ses enfants, Norma se sacrifiera elle-même en montant au bûcher, suivie d’un Pollione conscient de ses actes et subitement atteint par la grâce.

REPRÉSENTATION À 19H30 PRÉCISES.
OUVERTURE DES PORTES À 18H45, FERMETURE DES PORTES À 19H15.


DURÉE DU SPECTACLE

2h58 dont 1 entracte de 20 min