OTELLO

OTELLO

Giuseppe Verdi


ROYAL OPERA HOUSE - LONDRES

Absolu chef-d’oeuvre du Verdi de la maturité (il le compose à 74 ans), Otello magnifie comme rarement ces études de caractère propres à tous ses opéras. Trois personnages s’y aff rontent : Otello, la passion poussée jusqu’à la folie, Iago, la trahison savourée jusqu’au plaisir, Desdémone, l’innocence assumée jusqu’au sacrifice. Il y faut donc de grandes voix et de fortes présences : c’est le cas dans ce spectacle fi lmé à l’Opéra de Londres, avec la Desdémone de Maria Agresta, brisée par une machination terrible, le Iago, fielleux à souhait de Marco Vratogna, et ce qui fait l’événement de ces représentations, la présence de l’immense Jonas Kaufmann, dont c’est la prise de rôle. Verdi servi à son plus haut donc, dans une mise en scène sobre qui sert d’écrin à l’interprétation exceptionnelle de Jonas Kaufmann, dont tout le monde attendait quel Otello il allait off rir. Avec son timbre sombre, sa projection intense mais toujours noble, sans effet superflu, il fait d’Otello plutôt qu’un monstre frustre, un homme déchiré par le poison du doute : il faut écouter chaque note, chaque flexion de ce chant à la fois ample et ciselé, pour comprendre ce qu’un grand artiste peut apporter à la compréhension humaine d’un rôle écrasant.

Découvrez Otello :



INTRIGUE
L’action se déroule sur l’île de Chypre. En pleine tempête, le Maure Otello, chef de guerre victorieux, retrouve sa jeune épouse Desdémone. Mais sur place, il devient surtout la victime de la haine vorace et bien dissimulée de son lieutenant Iago, incarnation brute du mal, prêt à tout pour détruire son maitre. Lentement, Iago profi te de sa relation confi ante avec Otello pour distiller son venin et le persuade que Desdémone le trompe avec son lieutenant Cassio. Iago fabrique chaque preuve de la culpabilité de Desdémone, accompagnant la colère du Maure d’indices apparemment tous plus irréfutables les uns que les autres. La jalousie dévore entièrement Otello, qui tombe aveuglé dans les griff es de Iago. Malgré les protestations répétées de Desdémone, injuriée puis bafouée en public, Otello la tue de ses propres mains, avant de se transpercer de sa propre épée en découvrant l’eff royable vérité.

REPRÉSENTATION À 19H30 PRÉCISES.
OUVERTURE DES PORTES À 18H45, FERMETURE DES PORTES À 19H15.


DURÉE DU SPECTACLE

2h56 dont 1 entracte de 20 min