MADAME BUTTERFLY

MADAME BUTTERFLY

Giacomo Puccini


TEATRO ALLA SCALA - MILAN

“ Il n'y a pas d'amour heureux ”

Il n’y a pas d’amour heureux… mais les plus tendres peuvent en mourir : c’est la leçon de cet opéra à la fois d’une extrême délicatesse et d’une fantastique tension dramatique, porté par une orchestration soyeuse comme le tissu d’un kimono et par une extrême richesse mélodique, en particulier dans les airs de Madame Butterfly dont le plus célèbre, Un bel, di vedremo, semble concentrer tout, le désir, l’attente, l’espoir dans la voix qui se gonfle comme une voile. La beauté sonore est là d’une poésie aussi sincère que touchante et touchante parce que sincère. La mise en scène d’Alvis Hermanis met en valeur cette vibration intérieure dans un Japon visuellement superbe, avec paysages, fleurs, parois coulissantes qui ouvrent des signes d’un premier degré très décoratif… mais dont on peut s’interroger parfois sur un second degré plus ambigu. La distribution, avec un Pinkerton veule à souhait et une Butterfly figée dans sa douleur, est portée, dynamisée par Riccardo Chailly dont la direction magistrale donne toute sa véritable épaisseur à la tragédie frémissante de cette femme clouée à son illusion, amoureuse d’une ombre et qui en mourra avec le jour. L’originalité particulière de cette représentation est pourtant le fait qu’elle propose d’entendre la version originale, en deux actes, voulue par Puccini en 1904, et qu’il dut reprendre en trois actes pour retrouver le goût du public d’alors. Un beau spectacle, une première musicale historique : tout est réuni pour constituer un rendez-vous rare.



REPRÉSENTATION À 19H30 PRÉCISES.
OUVERTURE DES PORTES À 18H45, FERMETURE DES PORTES À 19H15.


DURÉE DU SPECTACLE

3h11 dont 1 entracte de 20 min