WERTHER

WERTHER

Jules Massenet


OPERNHAUS ZURICH

“ Les souffrances de l'impossible amour ”

Tout le monde a entendu parler (même sans l’avoir lu) du roman de Goethe, Les Souffrances du jeune Werther, l’histoire douloureuse de cet amour impossible entre un poète, Werther, et une jeune femme, Charlotte, corsetée par les codes de la bonne société du XVIIIe siècle. Massenet en a tiré un opéra si émouvant qu’il en fait oublier Goethe. La production de la berlinoise Tatjana Gürbaca est à la fois totalement nouvelle et totalement fidèle à la lettre de cet opéra trop souvent mis en scène à la paresseuse sous forme de chromo : elle y affirme en effet ces différents enfermements à l’oeuvre, de Werther dans son rêve, de Charlotte dans son refus d’elle-même, d’Albert dans ses conventions bourgeoises, de Sophie dans ses chimères de couple. C’est un huis clos ardent qui renouvelle notre vision de cette oeuvre fascinante. Et elle permet d’assister à la naissance d’un nouveau Werther, le ténor péruvien Juan Diego Flórez, qu’on n’attendait pas dans ce rôle et qui y est transcendant. Avec sa vision ardente au romantisme exacerbé, il sait restituer avec une grâce inoubliable le feu qui est au coeur de cette histoire à la fois simple et implacablement tragique. C’est pour ce spectacle à l’exceptionnelle théâtralité, pour ce Werther intense qui en renouvelle le frémissement, pour toute la distribution portée par la baguette brûlante de Cornelius Meister que j’ai voulu vous proposer ce spectacle unique.



REPRÉSENTATION À 19H30 PRÉCISES.
OUVERTURE DES PORTES À 18H45, FERMETURE DES PORTES À 19H15.


DURÉE DU SPECTACLE

2h42 dont 1 entracte de 20 min