RIGOLETTO

RIGOLETTO

Giuseppe Verdi


BREGENZ FESTIVAL - AUTRICHE

“ Un drame au cirque ”

Rigoletto marque un tournant dans l’art de Verdi: il y insiste plus délibérément sur la dimension théâtrale, sur la couleur instrumentale et sur la force expressive de la tension vocale. De ce point de vue, la grande imprécation de Rigoletto contre les courtisans qui ont enlevé sa fille, Cortigiani, vil razza dannata, vous donnera le frisson – mais l’air du Duc, cette fameuse chanson La donna è mobile, qui flotte comme une plume au vent, vous caressera les oreilles avec son tendre balancement. Car tout est beau, tout est puissant dans cet opéra. En particulier la scène où Rigoletto revient au palais, murmure d’abord, voix étouffée, puis explose, voix hurlante, cœur déchiré d’un père à qui l’on a volé sa fille, enfin implore, voix éteinte et pourtant si émouvante encore. C’est là qu’on prend vraiment la mesure d’un créateur universel dont rien ne résiste à la musique. Mais ce qui m’a fait aussi choisir cette production de Rigoletto, c’est qu’elle a été filmée l’an dernier, lors de ce fameux festival de Bregenz qui, sur cette île-scène du lac de Constance, invente chaque année des images à couper le souffle. Cette fois, le cinéaste allemand Philipp Stölzl a choisi un univers à la fois inquiétant et coloré, celui du cirque, pour donner à ce drame des images inoubliables – et vous serez scotchés, secoués, éblouis devant cette immense tête aux orbites de plus en plus creuses, devant ce grand spectacle qui est aussi un réel drame théâtral, porté par des chanteurs tous adéquats à leurs rôles et dynamisés par la baguette d’Enrique Mazzola.



Découvrez RIGOLETTO :



REPRÉSENTATION À 19H30 PRÉCISES.
OUVERTURE DES PORTES À 18H45, FERMETURE DES PORTES À 19H15.


DURÉE DU SPECTACLE

2h09 sans entracte